Pourquoi est-il important d’utiliser les 5 sens ?

Pourquoi est-ce important de calmer son mental ?

Je ferme les yeux, je profite de la caresse du soleil, j’entends le bruit de l’eau, je sens la caresse du petit vent, je vois la lumière qui passe à travers mes paupières, je sens les odeurs de l’iode.

Bref, j’active mes cinq sens. C’est un exercice que je vous conseille vraiment de faire. Mais activer vos cinq sens, ça veut dire quoi ?

Qu’est-ce qu’on va chercher quand on fait ça ?

Déjà on apaise son mental, parce qu’on fait focus sur les bruits et autres sensations. Quand j’écoute, j’actionne mon oreille, je regarde avec mes yeux je sens les odeurs avec mon nez.

Je sens cette énergie qui circule autour de moi, et pendant que je fais cela, mon mental ne peux pas me parler. Mon mental me laisse tranquille.

Du coup, j’ouvre une grande porte à mon intuition.

Si je calme mon mental, si j’écoute tout ce qui se passe autour de moi, ça laisse une porte d’entrée à ma créativité.

Cela va laisser venir à moi les idées, des conseils, une petite voix, écouter mon intuition, mon âme.

Prenez-vous le temps d’écouter votre âme ? Je serais curieuse de savoir.

Pourquoi je dois apprendre à prendre du temps pour moi ?

Quand on est dans le “faire, faire, faire”, on n’écoute pas son âme.

Il faut “travailler, travailler, travailler”, gagner de l’argent, s’occuper de la maison, des enfants, des chats, des chiens, du mari, des courses, du ménage.

Il n’y a donc pas de place pour écouter son intuition, sa créativité, ce qu’on a envie de faire.

C’est donc important de se poser pour essayer de mieux se connaître, savoir qui on est, ce qu’on veut, ce que votre âme veut.

Aujourd’hui on se dit : ” je ne sais pas quoi faire”,  “je n’ai pas d’idée de toute façon”,  “je n’en sais rien”.

On ne va pas chercher plus loin.

J’ai vraiment appris qu’il faut se poser et prendre le temps pour soi, au moins cinq minutes par jour, pour commencer.

On en revient à l’écologie de soi…

Cinq minutes ce n’est rien et pourtant ça va changer votre vie.

Ensuite vous trouverez que c’est bien agréable . Du coup, vous allez y passer 10 minutes, et un jour vous passerez à un quart d’heure, puis 1/2h, puis 1h. Si, si, je vous le promets !

Vous allez commencer par prendre du temps à vous octroyer tellement c’est bon. Prendre du temps pour vous, c’est commencer à renaître et à revivre.

Essayer de trouver ces cinq minutes pour vous. Cinq minutes où vous n’êtes là pour personne, c’est juste un rendez-vous entre vous et votre âme.

Dites à tout le monde que vous avez rendez-vous avec vous-même et que vous êtes “indisponible”.

Comment apprendre à respirer avant de méditer ?

Au départ faites uniquement de la respiration : inspirez, soufflez, lâchez le mental.

Faites descendre votre énergie dans votre corps. Démarrez comme cela. Au départ ne cherchez pas à faire de la méditation. Je parle en connaissance de cause. La méditation est à la mode :  j’ai essayé mais impossible de méditer : j’ai toujours 50 000 pensées dans tous les sens ça ne fonctionne pas.

J’ai donc cherché à faire de la méditation guidée. Mais si on m’avait dit qu’avant de faire la méditation, il c’est mieux de commencer par apprendre à lâcher le mental, j’aurais peut-être gagné du temps, et pris plus de plaisir. Simplement apprendre à respirer à nouveau. En pleine conscience.

Oxygénez à fond tous vos tissus, toutes vos cellules. Depuis combien de temps n’avez-vous pas fait ça ? Depuis longtemps ? Essayez simplement de renouer avec ceci.

Si vous renouez avec la respiration, vous renouez avec votre corps, avec votre âme, vous laissez entrer les idées. Vous vous donnez l’autorisation de changer quelque chose dans votre vie. Parce que là, vous avez verrouillé toutes les portes, tout était fermé, vous ne pouvez pas changer quelque chose.

Vous vous l’interdisez. C’est uniquement en vous posant que vous pourrez vous autoriser à vous écouter.

Dites stop aux autres. Prenez cinq minutes pour vous. La respiration c’est la vie. Prenez le temps de vivre. C’est si important pour moi ce mot : vivre. Mais vivre en pleine conscience, pas subir ma vie.

Retour haut de page