Que veut dire “écologie de soi” ?

Comment prendre conscience de l'importance de l'écologie de soi ?

Je voulais revenir en détail sur l’écologie de soi.

L’écologie de soi, c’est prendre soin de son être, corps physique et mental.

Si vous voulez :

  • avancer sur votre chemin,
  • être bien,
  • atteindre vos objectifs, 
  • faire le premier pas sur votre chemin du changement

vous ne pouvez plus ignorer l’écologie de soi.

Je vois beaucoup de monde qui est englué dans ses peurs, ses croyances. Il y a toujours un impact d’une situation qui ne convient pas.

Pourquoi est-il si difficile de sortir de ces situations qui ne conviennent pas ?

C’est parce que vous n’avez pas les clés, vous ne savez pas comment faire, vous ne savez pas comment sortir de votre zone de confort.

Comment fait-on pour sortir de sa zone de confort ? Il faut d’abord prendre soin de soi avant tout.

L'écologie de soi et votre corps

Cela commence par respecter son corps, sa tête, son mental, ainsi que l’univers dans lequel on vit, on habite.

Si vous ne passez pas par la case “écologie de soi”, il va être dur d’avancer, de changer.

Par où on commencer ?

C’est tout ce que je détaille dans mes ateliers et ma formation en ligne.

Il faut travailler avant tout sur le physiologique. Si le corps est atone, qu’il n’a pas d’énergie, il faut le remettre en mouvement.

Comment devez-vous faire  pour le remettre en route ? Il faut bouger.

On dit souvent faire du sport. Mais beaucoup de monde n’aime pas faire le sport.

Si je vous demande de bouger votre corps, cela peut simplement être d’aller marcher, de faire une marche plus rapide que d’habitude.

C’est déjà mettre son corps en mouvement, faire du sport. Il n’est pas nécessaire de faire des efforts violents, ni d’aller à la salle de sport.

Quand on n’aime pas faire quelque chose, ça ne se change pas du jour au lendemain.

Vous savez très bien que ça ne fonctionne pas. Il faut déjà bouger et remettre de la dynamique : recharger la dynamo. Il faut y aller pas à pas en mettant en place des nouvelles routines. 

Mais il faut comprendre qu’il faut un certain temps pour casser ses mauvaises habitudes et mettre en place les nouvelles routines. 

L'écologie de soi et votre énergie, qui passe par votre alimentation

Le deuxième angle c’est l’alimentation.

Vous allez devoir analyser votre alimentation et éliminer tout ce qui ne produit pas d’énergie.

Qu’est-ce qu’il ne produit pas d’énergie ? Ce sont les sucres rapides, les sodas, l’alcool, le tabac, les plats cuisinés qui n’apportent rien en énergie, le micro-ondes qui tue toutes les substances nutritives.

Au plus vous mettez du cru et du bio dans votre alimentation, au plus vous montez votre taux vibratoire.

Prendre soin de l’écologie de soi c’est mettre son corps en mouvement par le sport, l’alimentation, et ensuite travailler sur soi au niveau mental.

Je ne vous demande pas de faire une psychanalyse, ni d’aller voir un psychiatre, ni d’aller voir un psychologue.

Commencez déjà par augmenter votre niveau de confiance en vous.

Si vous augmentez votre niveau de confiance en vous, vous oserez déjà plus facilement passer à l’action et faire des choses.

Vos peurs et vos croyances sont la révélation de votre manque d’estime de vous également.

Travailler sur le sport et l’alimentation peuvent déjà vous aider. 

Se recentrer sur soi, est un élément puissant, et comme dirait mon médecin “Valérie tu devrais t’ouvrir à la spiritualité”. 

Au début je n’avais pas compris ce qu’il voulait dire… puis au fil du temps elle est entrée dans ma vie, quand j’ai fini par comprendre qu’elle était un élément incontournable. 

 

Dans ma formation ou mes ateliers, ce sont tous ces points que j’aborde. Tout ce que j’ai découvert au fil des années, et qui sont les raccourcis pour réussir. 

 

Retour haut de page