Entretien avec Mélanie Guibert, coach créative inspirée et inspirante

Coach conférencière, créative, inspirée et inspirante

Mon parcours a été très varié. Ce que je suis aujourd’hui, la mission de vie que j’incarne est issue de mon histoire de vie. J’ai eu une première partie de vie dysfonctionnelle, qui m’interrogeait sur ce qu’est la vie.

J’ai toujours cru en la possibilité de réaliser nos rêves. J’ai quitté l’école très tôt. C’était d’abord l’école de la vie. Je suis partie aux Antilles à 18 ans. J’ai expérimenté la vente.

J’ai commencé ma première vie d’entrepreneure car j’ai eu mon propre business de lingerie féminine. Une grande école de management et commerciale.

J’ai une valeur qui développe la liberté, ça nous connecte à nos rêves intérieurs et ça peut nous offrir le chemin pour oser réaliser des choses qui nous tiennent à coeur. Cela crée une insécurité, on n’est pas salariée. 

Je suis rentrée sur 25 ans sur Paris, je rêvais à une vie d’artiste.

Je crois beaucoup aux synchronicités et rencontres. J’en parle car quand on décide de se lancer dans un projet, on n’est pas tout seul, la vie nous met des rencontres sur notre chemin.

Parfois notre mental nous empêche de les voir, on se dit que c’est un hasard, ou je ne m’en sens pas capable et on ne voit pas ces opportunités. J’ai fait de belles rencontres, sur mon parcours artistique.

En France ce n’est pas simple. J’avais besoin de faire quelque chose à côté. Je faisais du développement personnel. J’accompagnais des amis dans mon entourage.

Autour de 30 ans, je me suis dit qu’il existe peut-être un métier. Je suis devenue coach, même si c’était plus rare qu’aujourd’hui. J’ai été aidée par les rencontres divines.

Cela fait maintenant 14 ans que j’accompagne en coaching. Je suis formée a plusieurs méthodes : neuro-sciences, PNL, énergétique. J’ai développé une colonne vertébrale de l’accompagnement : le management du sens dans l’entreprise.

Je suis également Auteure d’un livre en lien avec tout ceci. Je poursuis mes  rêves : je veux devenir conférencière.

On peut avoir plusieurs vies dans une vie. Le théâtre peut se dupliquer au développement personnel. Il y a un pont commun qu’on peut réunir, que je veux réunir. 

On a beaucoup de ressources en nous, on peut se découvrir en plein de choses quand on veut aller explorer en soi. 

3 pépites :

1 – Accepter de s’accueillir pleinement en qui on est. 

Nous les humains sommes beaucoup dans le jugement de l’autre et de soi. On peut rencontrer nos points de fragilités, nos peurs, nos croyances limitantes, nos émotions. C’est important d’apprendre à s’accueillir. Honorer les expériences. Il faut être en amour avec soi. Plus je serai en amour avec moi, plus ce sera facile de mettre mon énergie en place. 

2 – Rester au moment présent, car la vie est au moment où elle se vit. 

On a souvent tendance à être dans le passé ou le futur, il faut nous réattribuer notre pouvoir créateur. Si j’apprends à devenir 100% responsable de tout ce que je vis, (responsable et non pas coupable), alors face à chaque situation ou relation, je vais pouvoir décider, agir, comment je vais communiquer, comment apprendre, regarder une situation avec un regard différent. Comment j’apprends à faire de mes émotions une alliance ? Comment j’apprends à être co-créateur de tout ce que je vis. Du coup je ne vais plus subir. Si je subis, je ne peux que réagir. Il faut prendre sa responsabilité pour co-créer sa vie. 

3 – La méditation

Pour moi c’est une rencontre avec soi, avec un espace qui peut permettre à notre être de prendre sa juste place.

Méditer c’est prendre une rendez-vous avec soi même pour calmer son mental. Nos 80000 pensées minimum prennent de l’espace et seulement 5% sont conscientes. Prendre rendez-vous avec soi, c’est calmer le mental pour entrer dans le coeur et nous retrouver.

Cela renforce notre verticalité, et nous aide à devenir co-créateur conscient et faire alliance avec la vie. Nous ne sommes que énergies, on peut le démontrer de plein de façons. Ce qui veut dire que les autres personnes aussi ne sont que énergies, c’est un et même champ quantique. Méditer c’est se connecter à soi, notre système d’énergie mais aussi à l’environnement. Si nous n’étions que des aimants géants, apprendre à poser nos intentions et communiquer avec le champ pour nous aider dans notre création, cela peut être une vraie alliance. 

Pour voir l’interview en entière (22 mn) :

https://youtu.be/39CvYHqNFJ4

Pour communiquer avec Mélanie : 

Linkedin.com/in/mélanie-guibert-4695a9108

velit, felis sit venenatis, fringilla vulputate, Retour haut de page