Entretien avec Madeleine et Paola de Tomojo, créatrices de la marque de croquettes aux insectes pour chiens et chats

Madeleine : Paola est moi on se connait depuis l’âge de 9 ans. Je suis anglo-française, et Paola franco-brésilienne. On a fait le même master à Londres : les sciences de l’environnement. Pendant ce master, on s’est dit qu’on aimerait bien faire quelque chose ensemble, mais pas vraiment d’idée. On est donc parties travailler chacune de notre côté. Et un soir, j’ai lu un article sur les insectes, et en donnant à manger à mon chien, qui s’appelle Mojo, de faire des croquettes aux insectes.  J’en ai de suite parlé à Paola.

Paola : Elle me dit il faut donner des insectes à manger à Mojo car c’est meilleur pour sa santé et l’environnement en général. Je lui réponds « pour une fois ce n’est pas con ce que tu viens de dire Madeleine ! ». Je dis ça parce que d’habitude on s’échange plus des blagues que de choses sérieuses ! Cela tomber très bien car je suis tombée sur un appel à projet : « Ticket for change » (des tickets pour changer le monde). On a postulé avec cette idée. Nous avons donc fait le parcours entrepreneurs. A la fin du parcours, j’avais déjà arrêté mon travail. 

Madeleine : On a fait un programme de formation de 6 mois. Nous avons fait un tour de France pendant 10 jours. On a rencontré pleins d’acteurs de l’économie sociale et solidaire. Ils nous ont surtout donner des clés pour passer à l’action. 

3 pépites :

1 – Tester le plus rapidement possible son idée.

Le premier conseil était de ne pas passer un an à faire de la recherche et développement, pour avoir le produit parfait mais tester déjà votre idée. Voyez si les chiens aiment les croquettes aux insectes. On a donc commandé de la farine aux insectes en Hollande. On a testé et nous sommes allées aux Buttes Chaumont faire tester. Nous nous sommes aperçues que les chiens aimaient cela, et que les gens étaient prêts à acheter ça pour leurs animaux. De là on a fait une version un peu plus pro. 

J’ai quitté mon travail, je suis venue à Paris. Nous avons été prises en incubation chez Willa.

Paola : Willa est un incubateur qui encourage les femmes à se lancer dans l’entrepreneuriat, et la seule condition est que la moitié du capital appartienne à une femme fondatrice. Willa nous a donné une structure de travail au début. On a monté l’entreprise, on n’a jamais fait ça car pas fait d’école de commerce. Google nous a beaucoup aidé. C’était rigolo. 

2 – Déterminer 3 valeurs de votre entreprise.

Ce qui nous a aidé à prendre nos décisions, c’était de travailler sur nos valeurs.

Chez Tomojo, c’est transparence, qualité et durabilité. Par exemple, on essaye de faire attention à notre impact sur la chaine de valeur.

A chaque décision difficile, nous nous posons la question de ces 3 valeurs. C’est super pratique. Cela nous a aidé plus d’une fois, nous en sommes très contentes. 

2- Ne pas entreprendre seule.

Tout seul c’est quand même difficile de se motiver. Il y a des moments de creux, ne pas baisser les bras. Cela permet de se donner de l’énergie. 

Tout le monde nous demande si ce n’est pas trop dure de travailler entre amies. Au contraire c’est super. On a mis 6 mois à trouver notre équilibre pour savoir couper.

Parler au maximum de son projet, même quand on est au début. On se fait challenger, car on ne peut pas penser à tout.

Prendre un mentor. C’est ce que nous avons, une personne qui n’a aucun intérêt dans notre boite. On le voit une fois par mois et il nous donne tous ses conseils en fonction de notre avancée.

Nous sommes en super croissance, c’est très excitant. Cela fait 2 ans que nous existons, nous espérons aller très loin.

Pour voir l’interview :

https://studio.youtube.com/video/xwVxLfjlwU8/edit

Pour joindre Madeleine et Paola, ou voir leur site de croquettes pour vos petits animaux adorés :

www.tomojo.co

mattis risus consequat. elit. ante. diam porta. Retour haut de page